Longue vue binoculaire à prisme

Cliquez sur les images pour les agrandir

La longue-vue binoculaire à prismes est un instrument destiné à l’exploration du terrain, à la reconnaissance des objectifs, au réglage et au contrôle des tirs; elle permet l’observation avec le relief stéréoscopique

La longue-vue binoculaire comprend d’une façon générale les parties suivantes :
a. Un « système optique de longue-vue binoculaire » disposé dans deux corps de lunettes, périscopiques et il écartement variable : à cet effet les deux lunettes sont articulées sur un bâti ce qui permet de faire varier l’écartement des objectifs.
Ce bâti porte en outre un dispositif de pointage en hauteur et un mécanisme sitométrique.
b. Un goniomètre supportant la longue-vue proprement dite et permettant d’effectuer des mesures azimutales.
c. Un trépied supportant l’instrument.

La longue-vue binoculaire, est transportée dans un étui en cuir avec bretelle de transport, contenant dans une pochette intérieure en toile les accessoires suivants :

• 2 verres jaunes;
• 2 tubes pare-soleil (pour les objectifs) ;
• 2 bonnettes de rechange (pour les oculaires).
• Deux tubes pare-soleil pouvant s’adapter aux objectifs

Les longues-vues binoculaires existantes sont classées par « types » groupés eux-mêmes en catégories suivant l’époque de leur fabrication; les instruments des 1ères   et 2nde  catégories sont dits « modèle ancien » et ceux des 3e et 4e  catégories « modèle nouveau ». Ces derniers modèles sont mis normalement en service.

LVB. Type DD d’artillerie lourde.

2nde  catégorie dits « modèles anciens »

Tous ces types de longue-vue portent deux graduations; l’une en millièmes 6400 et l’autre en décigrades, de façon à pouvoir convenir aux diverses formations de l’Artillerie.
Le bâti support des 2 corps de lunette est muni d’un sitomètre et d’un dispositif de pointage en hauteur actionné par un bouton moleté.

Le dispositif sitométrique se compose d’un niveau cylindrique dont les déplacements sont commandés par un bouton moleté solidaire d’un tambour.
Ce tambour est gradué de 0 à 100 millièmes ; chaque tour du tambour est repéré par un index se déplaçant devant un secteur E portant, de part et d’autre du zéro, des divisions 1, 2, 3 ou 4 correspondant aux centaines. Les chiffres des sites négatifs sont rouges et celles des sites positifs sont noires.
Un levier de serrage sert à bloquer la binoculaire sur la tige supérieure d’assemblage du goniomètre.
L’étui de l’instrument est en cuir et contient dans une pochette aux accessoires 2 verres jaunes et 2 tubes pare-soleil.

Pour le matériel présenté :

La lunette présentée à la batterie de l’Eperon est du Type DD, numéro 122, elle est dans un grand état de fraicheur, avec sa belle peinture d’origine et son étui en cuir.

LVB. Type campagne mle 1916.

3e catégorie dits « modèles nouveaux »

Longue-vue binoculaire de campagne « modèle 1916 ».
L’ensemble de l’instrument se compose de deux parties renfermées dans deux étuis.

a. Une longue-vue binoculaire de grossissement 12 X.
Cette longue-vue se compose de deux corps de lunettes dans chacun desquels est disposé un système optique grossissant. Entre ces deux corps de lunettes se trouve le dispositif de pointage en hauteur et le sitomètre de l’instrument.
L’oculaire droit de la longue-vue est pourvu d’un micromètre gradué en millièmes auquel on peut donner l’orientation convenable en agissant sur une bague extérieure.
Le dispositif sitométrique porte un tambour et un secteur gradués pour la mesure des angles de site en millièmes 6400.

L’instrument est transporté dans un étui en cuir avec bretelle de transport et contenant les accessoires ; ainsi qu’un trépied à rotule avec goniomètre. La graduation du goniomètre est en millièmes 6400.

Ces deux parties de l’instrument se transportent dans un étui (en carton entoilé ou en fibre et cuir), avec couvercle et courroie de transport en cuir.

Pour le matériel présenté :

La longe vue binoculaire présentée à la batterie est du modèle 1916, type campagne de la marque Krauss. Sa peinture d’origine bleu allant vers le gris artillerie est encore présente sur les trois quarts de la pièces, présentée avec son étui en cuir.

LVB. Mle 1916 Type E.M (Etat-Major) : nouveaux modèles.

La longue-vue de cette catégorie est une simplification des catégories précédentes en vue d’obtenir une construction plus économique; elle ne peut être utilisée que pour l’observation, parce que son goniomètre ne permet pas de faire des mesures angulaires précises.

Cette longue-vue, comme les précédentes, se compose de deux parties transportées dans deux étuis différents, à savoir :

– Une longue-vue binoculaire de grossissement 12 x dont l’optique est identique à celle des longues-vues de la catégorie précédente. L’oculaire du corps droit de l’instrument porte un micromètre gradué en millièmes 6.400.
Le bâti porte un dispositif de pointage en hauteur sans sitomètre. Entre les deux corps de lunette se trouve une échelle d’écartement des oculaires qui permet de repérer l’écartement des yeux de l’observateur convenant à la vision binoculaire.
L’instrument se transporte dans un étui en cuir avec bretelle de transport, contenant les mêmes accessoires que les autres binoculaires (2 verres jaunes ; 2 tubes pare-soleil ; 2 bonnettes de rechange).

– Un trépied simplifié.
Le trépied est différent des autres modèles pour les autres longues-vues, il porte une tige d’assemblage  solidaire du plateau d’articulation des branches, et il ne possède pas de rotule.
Le calage vertical de la longue-vue binoculaire type E. M. ne peut donc être obtenu que par le tirage des branches.
Une courroie fixée au bâti du trépied sert à la réunion des branches et au transport.

– Le goniomètre d’un type spécial plus simple que les précédents est dénommé goniomètre réduit.
Il bien plus fin et se compose de deux plateaux; le plateau supérieur porte la tige d’assemblage de la longue-vue binoculaire munie de son tenon et un petit niveau sphérique.
Cette bague est graduée sur toute sa circonférence de 20 en 20 millièmes 6.400 et porte deux chiffraisons en sens inverse de 100 en 100, l’une de couleur rouge et l’autre noire.
Le trépied et le goniomètre sont théoriquement assemblés ensemble en permanence ; ils se transportent dans un étui en carton entoilé dont le couvercle et la courroie de transport sont en cuir.

Il existe des variantes de ce type longue-vue binoculaire E. M, selon les fabricants, l’ensemble est transporté en trois parties au lieu de deux.

Pour le matériel présenté :

La LVB mle 1916 Type EM présentée à la batterie est de marque AFSA par les établissements Pierre Bonnevey. Elle est parfaitement fonctionnelle et d’une grande douceur dans sa mise en situation (rotation des oculaires, inclinaison de la LVB et écartement des branches, …). Sa peinture ayant été malheureusement détruite sur toute la partie haute, elle a donc été repeinte dans la teinte d’origine, elle est présentée avec son étui en cuir et ses tubes pare-soleil.

Découvrez les différents trépieds de ce type de matériel !

Télécharger le document Note technique sur les longues-vues binoculaires à prisme

Revenir au matériel exposé