Lunette de batterie mle 1897, 1898 et 1897-1906

Cliquez sur les images pour les agrandir

Il existe différents modèle de lunette de batterie : mle 1897, mle 1898, mle 1897/1906.

Elles différent par les marquages sur la lunette : lunette de batterie, ou artillerie, par le micromètre de la lunette ; par la graduation du plateau de support de la lunette (en décigrades ou millièmes), et la peinture du manchon (le tube central contenant la lunette : soit noir, gris avec une bande rouge ou tricolore : bleu blanc, rouge).

Ces lunettes de batterie servaient à l’observation et aux réglages des tirs d’artillerie, et principalement des batteries de canon de 75 mm.

Cette lunette est formée d’un ensemble de trois pieds en bois rabattables sur le manchon, celui-ci servant au rangement de la lunette et à la fixation de celle-ci par la douille à son extrémité.

Pour le transport les trois pieds sont repliées le long du manchon et maintenu fermés par un triangle en fer contre le couvercle, qui vient serrer les trois bouts ferrées des pieds, ce triangle est  maintenu par une grande sangle en cuir fixée au plateau, celle sangle pouvant aussi servir de bretelle lors du transport.

Lunette de batterie modèle 1897

Elle permettait de mesurer :
• Les écarts angulaires en millièmes et de traduire immédiatement cette mesure en graduation du tambour et du plateau ;
• Les angles de site ;
• Les hauteurs d’éclatement, notamment la hauteur type.

Pour le modèle présenté :
• Marquage du modèle sur la lunette : lunette de bie, Mle 1897, N° 06, APX 1916
• Peinture spécifique de manchon : noire (repeinte pour diminuer l’impact visuel)
• Graduation du plateau en millième (4 sections de 1000)

Cette lunette de batterie Mle 1897 est dans un très bon état, son manchon est de couleur noir (d’origine ou plus certainement repeinte pour diminuer l’impact visuel de celui-ci qui devait initialement être bleu blanc et rouge).
Le bois est d’une grande fraicheur, tandis que la sangle de cuir et le triangle ont été restitués.
Aucun marquage du modèle n’est présent sur le pied, il en est de même pour son numéro.

Lunette de batterie modèle 1898

Elle permettait de mesurer :
• Les écarts angulaires en millièmes et de traduire immédiatement cette mesure en graduation du tambour et du plateau ;
• Les angles de site ;
• Les hauteurs d’éclatement, notamment la hauteur type.

La lunette de batterie modèle 1897 est destinée à être employée, concurremment avec le goniomètre Mle1897, dans le tir des canons de 80, 90 et 95 sur affût de campagne, ne diffère de la précédente que par la graduation verticale du micromètre et par le mode de graduation du plateau du pied de lunette qui est en millième.
Dans la lunette Mle 1897, la graduation verticale du micromètre ne comporte que 2 traits correspondant respectivement à des hauteurs d’éclatement de 4 et 8 millièmes, mesurées à partir de la ligne passant par les extrémités inférieures des traits de la graduation horizontale.

Le plateau du pied de lunette est divisé, comme celui du goniomètre Mle 1897, en 4 quadrants; chaque quadrant porte une graduation en 100 divisions valant chacune 10 décigrades et numérotées de 10 en 10, de 0 à 900.
Le mode d’emploi de la lunette Mle 1897 est le même que celui de la lunette Mle 1897-1906.

Pour le modèle présenté :
• Marquage du modèle sur la lunette : lunette de bie, Mle 1898, N° 152, APX 1914
• Peinture spécifique de manchon : grise et rouge
• Graduation spécifique du plateau (56 sections : 4 sections de 14 plateau divisés chacun en 200 unités)

Cette lunette de batterie Mle 1898 est dans un état très proche de son état d’origine ! Elle présente une peinture caractéristique du modèle (gris avec une bande rouge au milieu) cf photos d’époque.
Cette lunette présente un bois d’une grande fraicheur et un ensemble complet sangle de cuir et triangle pour le portage, ce qui est très rare !
Aucun marquage du modèle n’est présent sur le pied, il en est de même pour son numéro.

Lunette de batterie modèle 1897-1906

Elle permettait de mesurer :
• Les écarts angulaires en millièmes et de traduire immédiatement cette mesure en graduation du tambour et du plateau ;
• Les angles de site ;
• Les hauteurs d’éclatement, notamment la hauteur type.

Cette lunette présente un grossissement de 17, son champ est de 36 décigrades.
La graduation du plateau porté par le pied de la lunette correspond à celle du goniomètre de siège. Chacune des petites divisions vaut 10 décigrades.

Pour le modèle présenté :
• marquage du modèle sur la lunette : ARTILLERIE, Mle 1897-1906 , N° 80 , PUTEAUX
• peinture spécifique de manchon : tricolore : bleu foncé en bas, blanc et rouge en haut
• graduation spécifique du plateau en décigrades

Cette lunette de batterie Mle 1897-1906 est dans un état très proche du neuf ! elle présente une très belle peinture tricolore caractéristique du modèle, le chromage du tambour est parfait et ne présente presque aucune altération.

Cette lunette présente un bois d’une très grande fraicheur avec son marquage spécifique : MAT. 07 . S&P, 42, (atténué en fin de marquage car renuméroté, ancien numéro probablement 283) ainsi que sa peinture d’origine au niveau de l’extrémité métallique des pieds, cette lunette possède encore son ensemble complet de sangles en cuir et triangle reliant les pieds pour le portage, ce qui est assez rare !

Télécharger le Règlement sur le service des canons de 80 et de 90, approuvé par le ministre de la guerre

Revenir au matériel exposé